« 50 ans de construction de solidarité »

Dans les années 50, les personnes handicapées n'ont pas d'autres alternatives pour leur hébergement et leur accompagnement que l'hospice ou leur famille.

En 1953

Carmen de VILFERON, membre du « Mouvement de la Fraternité » propose une propriété pour y créer un foyer d'accueil pour des personnes malades ou handicapées du département.
En octobre 1953, le foyer ouvre ses portes et ce sont les personnes handicapées elles-mêmes qui assurent l'accueil et le fonctionnement.

En 1961

le Mouvement de la Fraternité des malades, n'ayant pas vocation à gérer des centres, constitue avec l'aide de l'URIOPSS, l'association « Foyer Notre Dame de Toute Aide » marquant ainsi l'autonomie du foyer.

Pour garantir l'esprit de sa fondation, le Conseil d'Administration du foyer est composé de responsables du Mouvement, de personnes handicapées et d'autres personnes qualifiées.
Pendant toute cette période, le foyer se définit comme une maison de famille où règne une vie fraternelle partagée. Chacun est reconnu dans ce qu'il est et participe même modestement à la vie de la maison (aide aux autres personnes handicapées, ménage, vie courante, animation des loisirs?).

  • 1992 : L'établissement reçoit l'habilitation à fonctionner au titre du foyer d'Accueil Médicalisé (FAM) de 10 places avec un financement DDASS ? CPAM pour le soin et un financement du Conseil Général 22 pour l'hébergement.
  • 1994 :Extension de 10 à 13 places de la section FAM.
  • 1998 :Ouverture du Foyer occupationnel de 17 places.
  • 2003 :Extension de 5 places du FOA, passant le foyer de 30 à 35 places d'hébergement.
  • 2006 :Création de 4 places Accueil à la journée en FOA.
  • 2007 :Création de'1 place Accueil de jour FAM.